Vaour.org : informations, expression, opinion
Accueil du site > 50. En France et ailleurs > DOUCE FRANCE ( encore... )

DOUCE FRANCE ( encore... )

dimanche 7 janvier 2007, par Gérard LE GOT

Nous savons que rien ne vous échappe de l’inlassable labeur de nos législateurs et que votre vigilance n’a pu être surprise par la loi du 30 / 12 / 2006 ; comme elle est parue au J.O du 31 /12 vous avez eu tout le temps d’en analyser les 102 articles distrayants, d’une lecture qui à n’en pas douter vous est familière.

Il n’est pas impossible, toutefois, que quelques uns d’entre vous, pris par des préparatifs bien excusables un jour de réveillon, aient pu laisser échapper la finesse de certains paragraphes ; ne regrettez rien, nous sommes là pour éclairer votre lanterne...

La loi 2206-1772 vise « La préservation des ressources en eau et des milieux aquatiques »

L’article 36 de cette loi vient compléter le § 4 de l’art.L 253-1 du code rural qui interdit la « mise sur le marché,l’utilisation et la détention de produits phytopharmaceutiques ne bénéficiant pas d’une autorisation » ; grâce à un amendement adopté par les parlementaires ces dispositions ne s’appliquent plus aux préparations naturelles peu préoccupantes qui relèvent d’une procédure simplifiée...En clair et en bon français cela signifie que vous pouvez désormais préparer, détenir et utiliser...du purin d’ortie sans risquer la correctionnelle.

On ne pouvait pas faire plus simple ! Que voulez vous, les voix de la raison sont souvent tardives et les voies administratives bien tortueuses. Mais bon, c’est déjà çà !

La mauvaise nouvelle, c’est que les lobbies ne désarment pas. Sous la pression des semenciers et autres producteurs de plants, D. GUILLET, président de KOKOPELLI [1], a été condamné le 22/12 à 17.130 € d’amende par la cour d’appel de NIMES pour commercialisation de semences non autorisées. L’association KOKOPELLI diffuse des variétés de semences potagères anciennes disparues des catalogues commerciaux ce qui, paraît-il,menace la protection du consommateur.

Jardiniers, limitez vous aux quelques salades ou tomates proposées par VILMORIN, TEZIER, TRUFFAUT et autres sinon vous vous mettez hors la loi !

De longs débats parlementaires encore en perspective pour cette affaire de la plus haute importance...

Vous ne pouvez pas savoir à quel point on veille sur vous en haut lieu.

Notes

[1] Vous trouverez le jugement dans la rubrique "Vie associative et actualités du site de KOKOPELLI

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0