Vaour.org : informations, expression, opinion

LA COMMUNALITÉ

dimanche 19 août 2012, par Ateliers d’histoires populaires

Antithèse du capitalisme ?

Samedi 8 Septembre 2012

Georges Lapierre

à l’Hôtel du Nord à Vaour

Depuis plus de 500 ans, les peuples indigènes du Mexique subissent la colonisation. Ses effets dévastateurs sont amplifiés par le système capitaliste, le diktat de l’argent s’opposant de manière frontale aux formes traditionnelles de vie collective. Malgré une corruption généralisée et une violence qui fait rage, ces contrées lointaines sont aussi le théâtre de nombreuses résistances.

En 1994, surgit l’insurrection zapatiste faisant référence à la révolution mexicaine de 1910 ; en 2002 puis en 2006, on assiste aux soulèvements d’Atenco ; en 2006, la « commune d’Oaxaca » éclate, en 2009, la communauté d’Ostula se rebelle, celle de Chéran en 2011 ,.... Dans cette effervescence, le Congrès National Indigène se réunit de plus en plus fréquemment.

Des communautés villageoises et/ou indigènes sont aujourd’hui fortes de pratiques et de propositions s’inscrivant dans des processus émancipateurs historiques. Axée autour de la terre et du territoire, du pouvoir des assemblées communales, du système de rotation des charges et des responsabilités, du travail communal et de la fête, la communalité poursuit son chemin comme théorie et comme pratique. Nous avons invité Georges Lapierre, témoin de ce processus au Mexique depuis plusieurs années, pour en discuter.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0