Vaour.org : informations, expression, opinion

Humeurs de campagne

dimanche 15 avril 2007, par Franck RIGOLLE

On peut lire :
- les agriculteurs sont oubliés,
- les viticulteurs sont oubliés ;
- les caissières, les coiffeurs, les fonctionnaires sont oubliés

et pourtant on nous promet monts et merveilles. A toutes, à tous et même aux poissons rouges. Demain on rase gratis, demain il fera beau.

Mais on n’y croit plus, on n’entend plus. Chacun ses enjeux, chacun son pré carré.

Pourtant, je n’ai pas envie de jardins proprets, de maisons rutilantes avec des géraniums aux fenêtres.

Je rêve d’ailleurs ; un ailleurs sans parpaings, sans 35H, sans Monsieur Bricolage.

Parce qu’il fut un temps où l’on partageait des idées qui ne s’arrêtaient pas au portefeuille et au marketing... Des idées qui duraient plus qu’un week-end ou qu’un sondage.

Mais le temps des idées n’est plus, c’est le temps des sourires, des dents blanches, des campagnes de communication...

Souvenez vous : il existait des intellos, qu’on ne comprenait pas toujours, dont les chemises étaient parfois mal repassées et les joues parfois mal rasées ; des intellos qui nous poussaient à réfléchir. Où sont-ils dans cette campagne, pourquoi nous abandonnent-ils au toujours plus, toujours plus de "rien" ?

alors moi aussi, je dis : les intellos sont oubliés.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0