Vaour.org : informations, expression, opinion
Accueil du site > 30. Vaour et alentours > Sentier de découverte de Saint Clément

Sentier de découverte de Saint Clément

jeudi 28 septembre 2006, par Gérard LANOYE

Ce sentier est intéressant à parcourir, il permet de sortir des routes forestières pour mieux découvrir la forêt.

Dommage qu’il soit si mal balisé, et aussi loin des barrières qui empêchent la circulation des voitures.

Le sentier de découverte de Saint Clément est un sentier balisé mis en place par l’ONF dans la forêt de la Grésigne.

Si j’ai bien compris, il correspond à la volonté de favoriser la découverte du milieu naturel des forêts du Tarn.

Balise du sentierCette image sert de balise au sentier.

Le sentier débute au croisement des routes forestières de Mailhac et de l’Ourtigas. En partant de Vaour, le mieux est de laisser la voiture au pas de Pontraute et de prendre la route forestière de l’Ourtigas.

Prés de ce croisement, le sentier et les douze points d’observation sont décrits succinctement.

Piquet 1 : le sol de GrésigneDouze piquets numérotés indique des lieux d’observation.

Prendre la route forestière de Mailhac. Empruntez le pont en bois que l’on trouve assez rapidement en contrebas sur la droite. 1. le premier poteau est vers la gauche après le pont, il invite à observer le sol de grésigne ;

2. un peu plus loin le deuxième poteau indique que nous sommes dans une futaie sur souches de chêne.

Suivre maintenant le sentier, allez le plus souvent tout droit même si un tronc vous barre la route. La forêt vit, les arbres meurent, surtout après une tempête. Normalement, vous ne tarderez pas à trouver la balise du sentier de découverte.

Le sentier débouche sur un chemin plus large que vous prenez sur votre gauche jusqu’à une nouvelle balise. Le piège approche. Marchez une vingtaine de mètres, vous devriez trouver un chemin sur votre droite, et bien cachée,

JPEG - 21.2 ko
Balise sur la souche avant le point 3

une balise peinte sur une souche. Empruntez ce chemin,

3. vous allez vers le poteau 3 qui signale un endroit où le chêne sessile se régénère naturellement ;

4. gaulis et perchis de chêne ;

5. on traverse un ruisseau, on le suit vers l’aval avant de trouver le point 5, bois mort en décomposition ;

6. j’ai mis longtemps avant de trouver le poteau 6 qui indique que nous sommes dans une aulnaie, un peu avant de retrouver la route forestière de Mailhac que l’on descend à gauche ;

7. il est assez facile de repérer là où on quitte la route forestière pour trouver le point 7, résineux ;

8. pour trouver le point 8 (méandres), c’est plus difficile. Il faut prendre à gauche peu après le point 7, en faisant attention à suivre les balises.

JPEG - 56 ko
Clairière par débroussaillage

En arrivant à une clairière récemment créée par débroussaillage, plus de balise. Vous les retrouverez en allant tout au fond de cette première clairière artificielle.

9. Nous quittons le couvert en débouchant sur la route forestière de l’Ourtigas que l’on prend à droite. On la quitte un peu plus loin, et c’est l’Oppidum Saint-Clément, qui serait un lieu de combats entre gaulois et troupes romaines. Le sentier contourne presque complètement l’oppidum.

10. Chênaie pubescente ;

11. souille, sans doute un endroit où le sanglier se vautre dans la boues ;

12. futaie sur souches.

Cette dernière partie du parcours est plus facile à suivre, même s’il faut un oeil vigilant pour repérer les quelques coudes que fait le chemin. De toute façon, vous ne risquez pas de louper la route de l’Ourtigas que l’on prend à droite pour retrouver le point de départ.

J’espère que cette description vous permettra de découvrir facilement ce sentier. J’ai dû m’y reprendre à quatre reprises pour le parcourir en entier : par endroit, les balises sont peu visibles, ou il n’y en a pas.

Les routes forestières sont maintenant barrées à l’entrée de la forêt. Sauf exception, il n’est plus possible de les parcourir en voiture. Tant mieux pour la tranquilité du promeneur, mais il est dommage que ce sentier soit si loin de ces barrières.

Ce serait tellement mieux à proximité des barrières pour découvrir la forêt avec de jeunes enfants.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0