Vaour.org : informations, expression, opinion
Accueil du site > 30. Vaour et alentours > Des pommes à Vaour les 5 et 6 octobre

Des pommes à Vaour les 5 et 6 octobre

samedi 13 octobre 2007, par Gérard LANOYE

Il était difficile d’ignorer qu’il y aurait des pommes à Vaour les 5 et 6 octobre 2007. Des pommes vertes ou rouges ornaient les bas-cotés des routes à l’approche de Vaour, annonçant l’événement : fabrication de jus de pomme avec les pommes que vous apportiez, suivie d’une soirée festive le samedi soir..

Dès le 5 matin, vers 9 heures, les premières pommes arrivent. Après la pesée faite par Mao, Annick Les comptes après la pesée fait les comptes et calcule combien chacun doit en fonction du poids des pommes et du nombre de bouteilles apportées 0.50 € par kg si vous avez la bouteille, 1.50 € si vous ne l’avez pas. Et si vous apportez trop de pommes, c’est Familles Rurales qui les récupère.

Les pommes sont ensuite stockées [1] avant d’être broyées

JPEG - 29.6 ko
Les pommes en attente d’être broyées
Les pommes attendent pour être broyées pendant que la presse fonctionne.

puis pressées. Plus de 5 tonnes de pommes sont arrivées le vendredi, le stock est impressionnant le soir.

Le repas est pris à tour de rôle

JPEG - 35.3 ko
Le repas du vendredi midi
L’accueil continue pendant le repas pique-nique du vendredi midi.

, les pommes continuent à arriver malgré le temps gris et un peu de pluie le matin.

Les enfants de l’école attendent l’après-midi et le beau temps revenu pour visiter le chantier.

JPEG - 28.4 ko
Quelques explications pour les enfants de l’école.
Cathy se dévoue pour jouer le rôle du pédagogue.

. Attentifs

JPEG - 34.1 ko
Des écoliers attentifs.

pendant les explications, ils n’ont pas manqué de goûter le jus de pomme à la sortie du pressoir.

Certains parents, pensant sans doute qu’il faut initier les enfants au jus de pomme avant la maternelle, n’ont pas hésité à amener leur nouveau né

JPEG - 32.3 ko
Nouveau né
En découverte de la fabrication du jus de pomme.

.

Une fois pressé, le jus de pomme est pasteurisé puis mis en bouteille

JPEG - 25.1 ko
L’embouteillage
Pierre-Jean, qui a amené le matériel, a aussi participé à la fabrication.

.

Une petite moitié des pommes étaient pressées le vendredi soir

JPEG - 30 ko
Un peu de soleil
Le soleil était revenu le vendredi soir.

. La fabrication a continué le samedi, les pommes ont aussi continué à arriver, heureusement au ralenti en fin d’après-midi. Le temps de la soirée était venu, avec une assistance moyenne, certains regardaient le rugby au Relais Templier. Il a fallu terminer le dimanche matin, en général sous un ciel gris mais sans pluie.

Il y a eu plus de 10 tonnes de pommes pressées. Elles venaient de Vaour et d’ailleurs.

Merci à ceux qui ont pris cette initiative il y a 5 ou 6 ans, et à ceux qui la continuent maintenant. C’est un moment de création de lien social, mais aussi un moment de écologique : moins de pommes inutilisées, et une fabrication peu consommatrice d’énergie alors que certains jus de fruits ont besoin d’énergie pour les engrais, la culture, la fabrication du concentré, sa congélation, son transport, etc.

Notes

[1] Il me manque des photos, dont celle du stock de pommes. J’ai vu d’autres appareils photos, vous pouvez m’envoyer des photos pour compléter les miennes.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0