Vaour.org : informations, expression, opinion

Accueil > Vaour et alentours > BLOCAGE RÉUSSI DE FORMATION DES DIRECTRICES ET DES DIRECTEURS A L’UTILISATION (...)

Communiqué de presse

BLOCAGE RÉUSSI DE FORMATION DES DIRECTRICES ET DES DIRECTEURS A L’UTILISATION DE BASE ELEVES le 6 novembre à 8h00 à l’IUFM d’Albi

mardi 18 novembre 2008, par Le collectif Non à base élèves du Tarn

Castelnau de Montmiral, le 06 novembre 2008

Communiqué de presse

Des membres du collectif Non à base élèves du nord-ouest du Tarn, réunissant parents d’élèves, enseignants et élus, ont réussit à bloquer la formation des directrices et des directeurs d’école à l’utilisation de Base élèves, prévue le 6 novembre à l’IUFM d’Albi. Une trentaine de personnes se sont positionnées dès 8h00 devant les trois entrées de l’IUFM et ont empêché les directrices et les directeurs d’école et d’autres participants à la formation d’entrer dans les locaux.

Cette action fait partie de la lutte du collectif contre Base élèves, un système de fichage centralisé de la population scolaire Un parent mobilisé explique : « Avec cette action, nous avons voulu montrer que nous continuons et nous continuerons à lutter pour la suppression du fichier Base élèves. Il est clair pour nous qu’avec Base élèves, le gouvernement veut faire accepter l’essentiel : l’idée qu’il devient normal de ficher l’ensemble de la population, et dés son plus jeune âge. Et c’est justement cette idée là que nous refusons. »

Le collectif estime que personne (ni les directeurs, ni les élèves, ni les parents, ni les inspecteurs, ni les maires) n’a besoin que des données nominatives sortent de l’école pour une bonne gestion de celle-ci. Et que ce n’est pas ce type de dispositif qui pourra améliorer la qualité de l’éducation des enfants.

Les réunions du collectif ont attiré des parents, des enseignants et des élus des communes tarnaises de Castelnau de Montmiral, Puycelsi, Penne, Vaour, Le Verdier, Cahuzac sur Vère, Itzac, Milhars, Graulhet et Gaillac. D’autres réunions et mobilisations ont lieu dans les départements voisins (Tarn et Garonne, Haute-Garonne, Aveyron, ...). D’autres collectifs en France existent (à Rennes, en Isère, en Aveyron...) et se mobilisent contre Base élèves. Les conseils municipaux de nombreuses communes françaises ont voté des délibérations contre Base élèves. Une pétition nationale a déjà été signée par 30 000 personnes dont Albert Jacquard (généticien), Philippe Meirieu (Pr. De l’U. Lyon II), le Pr. Montagner (ancien Dr. De Recherche de l’INSERM)...

« Notre parcours n’est pas déjà écrit, demain n’existe pas. A chacun de le faire advenir. »

Albert Jacquard

Contact de presse : Philippa SMITH 05.63.33.21.54 / 06.78.34.33.83

Portfolio